dismiss-alert
header-area-background-wrapper
Menu
site-banner
center-left-menu
center-right-menu

Как это работает?

 

Новости

SFM В ПРЕССЕ

Now is the right time for re-domiciliation in the UAE

2 July 2020

Why is now the perfect time to consider domiciliation for the UAE? [..]

продолжить чтение

Essential things you need to know about VAT registration in the UAE

8 April 2020

Value added Tax or VAT was introduced in the UAE on 1st January 2018 at the rate of 5% [..]

продолжить чтение

SFM В ПРЕССЕ



La diversification semble cette fois sur la bonne voie

Référence du biotech en Suisse, référence du biotech en Europe. Le bâlois Actelion n’a pas franchement droit à l’erreur. Et le management en a pleinement conscience. La meilleure preuve est que l’annonce faite hier sur l’accélération du développement en immunologie a été soutenue par le marché. Le titre a été recherché, sans excès mais avec constance, ce qui a déjà une grande signification étant donné la valorisation très élevée dont Actelion bénéficie déjà. La valorisation dépasse maintenant 13,5 milliards de francs, en hausse régulière.

La confiance réitérée des investisseurs est d’autant plus précieuse à ce stade qu’Actelion joue vraiment sa réputation. Un échec ou même un simple doute pourrait remettre tout le modèle en cause. Il ne s’agit pas seulement d’image et de perception. Il y a une vraie échéance opérationnelle. Le groupe, créé en 1997, a tout construit sur le succès d’un seul produit, Tracleer, qui l’a propulsé au top du secteur en tant que leader de la franchise sur l’hypertension artérielle pulmonaire (PAH en anglais). Aujourd’hui encore, Tracleer représente la source de revenu de loin la plus importante, avec des ventes de 1,4 milliard, sur un chiffre d’affaires total de 1,9 milliard l’an dernier. Le succès doit pourtant être renouvelé, le brevet de Tracleer arrivant à échéance complète au niveau mondial d’ici 2017. La première étape de la stratégie a été franchie, partiellement, en assurant le maintien de la franchise PAH à travers le médicament Opsumit, déjà commercialisé. La seconde étape est maintenant engagée avec une première étude clinique de phase III (dernière étape avant l’homologation) dans le champ del’immunologie (sur une indication initiale contre la sclérose en plaques).

Actelion ne peut plus se permettre d’échec dans ces circonstances, et le management a clairement mistoutes les sécurités en oeuvre pour obtenir le succès. En bétonnant le cadre scientifique de l’étude, en développant le programme avec les régulateurs, en Europe et aux Etats-Unis. Et sans relever les projections de dépenses R&D présentées préalablement.